Dr Marjory Rué - Centre de chirurgie Endoscopique du Rachis - 6 Rue Georges Negrevergne - 33700 Mérignac
05 56 51 51 60 Contact et Rendez-vous
Myélopathie-Ce-qu'il-faut-savoir-en-2021

Myélopathie : Ce qu’il faut savoir en 2021

On parle de myélopathie lorsqu’il y a compression de la moelle épinière. Elle peut prendre plusieurs formes, être causée par différents facteurs et provoquer plusieurs types de symptômes. Mais quelles sont exactement ses causes d’apparition ? Quelles conséquences pour une personne atteinte de myélopathie ? Une personne atteinte de myélopathie doit-elle forcément envisager la chirurgie ? Nous vous proposons de répondre dès maintenant à l’ensemble de ces questions dans notre article ci-dessous :

Définition et causes d’apparition de la myélopathie dégénérative

Le terme myélopathie composé du grec “myélon” pour “moelle épinière” et « pathos » pour  “maladie ou blessure” signifie “maladie de la moelle épinière”. La myélopathie cervicale (encore appelée myélopathie cervico-arthrosique) est celle qui nous intéresse. On parle également de myélopathie cervicale suite à une compression mécanique de la moëlle épinière au niveau cervical, conséquence d’une hernie discale  ou d’ostéophytes (excroissance osseuse). 

2 facteurs provoquent généralement une myélopathie cervicarthrosique : le vieillissement et comme son nom “cervicarthrosique” l’indique : l’arthrose.

Le vieillissement

Dans la plus grande partie des cas, le vieillissement est ainsi le principal facteur d’apparition de cette maladie. En effet avec le temps, nos disques se fragilisent et se déforment perdant en élasticité.

Ce vieillissement peut également avoir de nombreuses conséquences sur la moelle épinière : un glissement des vertèbres, un épaississement du ligament vertébral, une calcification osseuse, un kyste articulaire etc.

L’arthrose

Parallèlement, l’arthrose (qui est une destruction du cartilage touchant à l’ensemble des éléments de l’articulation comme le tissu synovial ou les structures osseuses) aura pour action de déformer les articulations postérieures qui auront tendance à l’inverse à gagner en volume. Toutes ces déformations provoquent ainsi un rétrécissement du canal rachidien central.

Un canal rachidien naturellement étroit

Nous ne sommes pas tous égaux sur ce plan, puisque chez certains patients, en raison de leur génétique, le canal rachidien central est de plus petite taille. Ainsi le risque de manifestations cliniques c’est-à-dire une compression de la moelle épinière liées à la cervicarthrose est plus précoce.

Quelles conséquences pour le patient ?

Cette compression chronique des racines nerveuses et de la moelle épinière peut alors entraîner différents troubles :

  • De fortes douleurs, cervicales, non spécifiques 

C’est le syndrome rachidien

une compression neurologique, soit sur la voie nerveuse de la sensibilité (paresthésies (fourmillements), engourdissements des membres), soit sur la voie motrice (paralysie, parésie), soit sur la voie de la douleur (comme la névralgie cervico-brachiale)

C’est le syndrome lésionnel

Un syndrome pyramidal, une atrophie musculaire, une fatigabilité à la marche (claudication neurologique),  une réduction du périmètre de marche, des troubles vésico-sphinctériens rares

C’est ce qui se passe sous la compression, le syndrome sous-lésionnel

La chirurgie est-elle la seule option ?

Une chirurgie intervient essentiellement lorsque le traitement de la douleur par les autres procédés devient inefficace ou que le canal est très serré avec un risque neurologique.

La chirurgie a pour principal but de décomprimer la moëlle épinière en agrandissant le canal médullaire. En fonction de la cause (étiologie) de la myélopathie, les chirurgies seront différentes. 

En cas d’hernie discale compressive, le chirurgien va retirer la hernie discale et réaliser une fusion des vertèbres adjacentes (ou arthrodèse). La moëlle pourra cicatriser une fois le disque retiré. L’intervention est alors réalisée par voie antérieure au moyen d’une petite incision dans les plis du cou. 

Ce mode opératoire a l’énorme avantage de limiter le traumatisme infligé à vos muscles. Réalisée sous anesthésie générale dans notre centre de chirurgie endoscopique du rachis à Bordeaux , vous êtes en mesure de vous lever dès le jour de la chirurgie grâce notamment à la méthodologie RRAC appliquée dans notre centre (Récupération Rapide Après Chirurgie).

Une autre option peut être privilégiée : celle de la laminectomie cervicale postérieure. Elle consiste à élargir le canal en retirant de l’os, du ligament hypertrophié et la composante arthrosique.

Quels risques ? 

Comme toute intervention chirurgicale, les complications qui peuvent survenir sont nombreuses et de différentes natures. Cependant ces complications demeurent rares, mais peuvent tout de même apparaître.

Ces complications peuvent donc être celles de la voie d’abord antérieure (mettre le lien vers la fiche hernie discale cervicale) ou celles de la voie postérieure :

  • des saignements (hématome compressif)
  • lésions neurologiques,
  • risque d’infection superficielle ou profonde.

On parle ainsi de myélopathie lorsque vos nerfs ou votre moelle épinière se retrouvent comprimés. Cela peut apparaître pour diverses raisons : le plus souvent dû au vieillissement et à l’arthrose. Portant atteinte aux nerfs, les conséquences peuvent être multiples comme des troubles sensitifs, des troubles de la marche, des troubles sphinctériens ou encore des douleurs dans les membres.

Si le traitement de la douleur devient inefficace, alors réaliser une intervention chirurgicale devient une solution viable. Elle aura pour but de supprimer la compression exercée sur votre moelle épinière ou vos racines nerveuses.

Si tel est votre cas, nous vous conseillons alors de faire appel à des spécialistes :

  • une prise en charge rapide et efficace,
  • les toutes dernières techniques opératoires pour vous permettre une récupération rapide,
  • moins traumatisante pour vos muscles (petite incision réalisée),
  • de véritables professionnels 

Et tout ceci en restant en France, dans notre centre de chirurgie endoscopique du rachis à Bordeaux. Pour cela, vous pouvez nous envoyer votre dossier directement ici.

Dr Marjory Rué – Centre de chirurgie Endoscopique du Rachis – 6 Rue Georges Negrevergne – 33700 Mérignac